La philosophie finlandaise

En Finlande, l’EAJE (éducation et accueil des jeunes enfants) repose sur une approche intégrée de l’attention, de l’enseignement et de l’apprentissage, le modèle dit « educare » (éducation et attention). Les enseignants doivent impérativement favoriser le développement du jeu chez l’enfant par une approche systématique centrée sur des objectifs, soit en guidant des activités ludiques, soit en y participant.

En Finlande, les enseignants se basent sur une approche d’apprentissage guidée qui tient compte des intérêts et des capacités de chaque enfant. Ils guident des activités ludiques qui reposent sur des objectifs transversaux. Des activités pédagogiques de qualité renforcent les compétences transversales des enfants (par exemple les six domaines de base intégrés du programme de Kipinä). Le développement des compétences transversales est influencé par de nombreux facteurs, notamment les approches utilisées, la manière dont les environnements d’apprentissage (par exemple les salles de classe Kipinä, l’imaginarium, la salle de lecture, les structures extérieures, la technologie, les ressources et les jouets) sont utilisés, et la façon dont l’apprentissage et le bien-être des enfants sont soutenus. Les objectifs en matière de compétences transversales sont pris en compte dans l’élaboration de la culture opérationnelle et des environnements d’apprentissage et sont intégrés dans les acquis d’apprentissage de Kipinä.

En Finlande, l’enseignement est basé sur la conception de l’apprentissage définie dans le programme national de base pour l’éducation et la protection des jeunes enfants. La tâche de l’enseignement est de promouvoir l’apprentissage des enfants et de les aider à se comprendre eux-mêmes, mais aussi à comprendre les autres et leur environnement. Dans l’éducation et la prise en charge des jeunes enfants, les enfants sont encouragés à apprendre des choses nouvelles, tout en étant incités à utiliser des méthodes d’apprentissage différentes.

La philosophie finlandaise Kipinä

L’enseignement favorise et utilise la curiosité naturelle et le désir d’expérimentation de l’enfant. Il tient compte du développement des compétences des enfants, de leurs centres d’intérêt, de leurs points forts et de leurs besoins d’aide individuelle. De plus, l’enseignement se base sur les objectifs fixés pour les environnements d’apprentissage, les compétences transversales et les activités pédagogiques.

 

Les enseignants doivent garantir les conditions préalables au jeu et le superviser de manière appropriée, tout en s’assurant que les enfants puissent jouer ensemble en fonction de leurs compétences et de leurs capacités.

Les enseignants doivent impérativement favoriser le développement du jeu chez l’enfant par une approche systématique centrée sur des objectifs, soit en guidant des activités ludiques, soit en y participant.

Les enseignants ont la responsabilité d’observer et de documenter la façon dont jouent les enfants. L’observation permet à l’enseignant de mieux comprendre les pensées, les intérêts, les émotions et les expériences de chaque enfant. Ces observations sont utiles pour planifier et guider les jeux et d’autres activités.

Les enseignants doivent avoir les compétences professionnelles (et tenir compte des questions d’égalité des sexes) pour discerner les initiatives des enfants dans le jeu et y répondre de manière appropriée.